Créer un site internet

Cahier pratique

Le BACTERIOSOL

     Le jeudi 28 novembre notre association a organisé à Charolles une réunion de présentation, d’un produit qui devrait favoriser la croissance des plantes tout en préservant la planète : le BACTERIOSOL.

Img 20191128 151358

 

PRESENTATION DU BACTERIOSOL

 

     Le principe du Bactériosol a été mis au point par Marcel Mézy (paysan de l'Aveyron) en 1982. Il est fabriqué par la société Sobac. Il se présente sous forme de granulés composés de bactéries, champignons, algues,....fixés sur une base végétale.

Le principe est d'ensemencer le sol avec du vivant pour obtenir un sol sain et par conséquent des plantes saines.

Le Bactériosol (que l'on utilise en surface) capte les éléments de l'atmosphère. Le carbone capté est transformé en matière organique et peut éviter un apport de chaux. Le Ph se régule seul et relativement vite. De même l'oxygène et l'azote, une fois captés, favorisent un bon développement des racines. L'humus se fabrique plus rapidement (à partir du compost ou du fumier que l’on doit toujours apporter) et la matière organique devient un humus stable qui joue sur la structure du sol et fixe les éléments minéraux.

La dose est de 30 à 50 grammes au mètre carré pour la pelouse et le verger, une poignée à la plantation au jardin, toujours en surface. Ce qui revient à 20 kg pour 1200 mètres carrés de jardin ou 800 mètres carrés de pelouse ou verger.

La Sobac fabrique également le Quaterna, poudre que l'on dilue et dans laquelle on trempe les plants avant repiquage ou que l'on utilise en arrosage (10g par litre d'eau). Le Quaterna a un rôle protecteur au niveau des racines.

Bacteriosol

 

Propriétés uniques du BACTERIOSOL = Plus de 1500 micro-organismes

 

  • S’applique en surface = facile d’utilisation

  • Fabrique de l’humus très rapidement, INTERETS :

L’humus améliore la structure du sol dans les sols argileux

Un sol argileux est un sol riche en nutriments (stockés par les particules d’argiles mais peu aérés, souvent compact et peu drainant (l’eau ne s’infiltre pas en profondeur, elle ruisselle ou stagne). En séchant le sol argileux rétrécit, se croute et laisse apparaitre des crevasses.

L’humus va permettre de décompacter le sol et l’alléger car il va lier l’argile et assouplir la structure

L’humus améliore la structure dans les sols sableux

Un sol sableux c’est un sol qui contient peu de nutriments, très drainant (l’eau et les nutriments s’évacuent très vite en profondeur)

L’humus va pallier le manque d’argile et compenser en stockant lui les éléments minéraux et l’eau.

Au final le sol est plus facile à travailler

L’humus est un garde-manger pour la plante

Avec BACTERIOSOL on met + de 60 éléments minéraux à dispositions pour la plante qu’on va emmagasiner dans ce garde-manger.

 

L’humus joue un rôle d’éponge,

L’été on a moins besoin d’arroser.

  • Au potager et au jardin d’agrément les actions du BACTERIOSOL se traduisent par :

Plus de rendement

Un meilleur enracinement

Bacteriosol a une action sur la mycorhization

Des végétaux plus résistants à la sècheresse, qui nécessitent moins d’arrosage.

Des feuillages plus denses et plus brillants

Des plantes plus résistantes aux maladies et aux parasites

Action sur certains ravageurs pour lesquelles les solutions habituelles disparaissent (nématodes, vers blancs…)

 

Un sol sain = des plantes saines

 

  • La santé alimentaire :

Par l’action des micro-organismes dans le sol, les végétaux ont a disposition tous les nutriments qui leur permettent de développer les acides gras essentiels comme les omégas 3, antioxydant, oligo -éléments, vitamines et minéraux.

Tous ce qu’on met dans notre sol : finira dans notre assiette

 

  • La plante est plus réceptive aux produits bio contrôle.

  • BACTERIOSOL régule l’acidité du sol.

Les adhérents intéressés par une commande groupée que nous ferons pour ce printemps se feront connaître par mail avant le 31 janvier 2020. Pour plus d’informations sur le produit, tapez « bacteriosol » sur internet et laissez vous guider.

Le jardin sans travail du sol sur couche de foin

Lors de la visite de jardin du 11 mai, M. Jean-François TRONTIN avait expliqué aux visiteurs sa méthode de culture sans travail du sol sur couche de foin. Ayant édité un fascicule sur sa méthode il gentiment accepté de nous le transmettre afin que nous puissions le proposer sur notre site. Vous pouvez le télécharger par le biais du lien en fin de page.   L'association "Les Jardiniers du Charolais Brionnais Val de Loire" remercie M. J.F. TRONTIN

 

Img 8342

 

C users desktop jardin ok1 1

Lien pour télécharger le fascicule édité par J.F trontin

 

Le jardin sans travail du sol sur couche de foinLe jardin sans travail du sol sur couche de foin (1.7 Mo)

 

Chronique du Service Espaces Verts de la ville de CHAROLLES :

    

 

     Sachez que nous sommes passés au « Zéro Phyto » totalement depuis le début de cette année 2017, cimetière et terrains de sport compris.

     C’est une véritable nouvelle organisation du service, cette décision est « Chronophage », mais indispensable à la santé des hommes et à la préservation de notre environnement.

     Le désherbage chimique de la commune nous « occupait » 350 h à l’année ( un anti-germinatif en début d’année et un rattrapage en septembre), pour désherber sans produits phytosanitaires, il nous faut 6 fois plus de temps, c’est-à-dire 140 jours à 2 agents ! 

     Nous pratiquons « l’éco-patûrage »  en collaboration avec la bergerie du Lycée agricole de CHAROLLES, sur des zones difficilement accessible à faucher, d’autre part,  nous avons ensemencé environ les 2/3 du cimetière et désherbons les allées avec un désherbeur mécanique, houe maraîchère, débroussailleuse à fil et autre binette.

     Nous paillons la majorité de nos massifs, d’arbustes, vivaces ou saisonniers (massifs d’annuelles par exemple).

     Nous utilisons des auxiliaires de culture comme les larves de « Chrysopes et des nématodes prédateurs de vers blancs ». Nous installons de nombreux pièges à phéromones pour lutter contre la Pyrale du buis et la Mineuse du Marronnier. Dans nos serres de production, nous utilisons des pièges englués contre les aleurodes.

     Récemment, nous avons investi dans un désherbeur mécanique pour les allées des squares, placettes et allées du cimetière. Les caniveaux des trottoirs sont désherbés à l’aide d’une débroussailleuse munie d’une brosse métallique rotative, puis la balayeuse vient achever le travail en ramassant les projections d’herbe et de terre .

     L’entretien des berge de l’Arconce se fait de façon « Différenciée », afin de laisser des refuges à la faune et préserver ce milieu naturel. 

     Le plus important pour que la population accepte cette « Flore spontanée » est la communication, chose que nous réalisons dans la presse régulièrement ou dans le bulletin municipal.

 

 

Joël FRIZOT

Pôle technique-Cadre de Vie

Chef du Service Espaces Verts
Mairie de Charolles

 

Fleurie 1

 

 

 

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire