Activités de l'Association

Visite du jardin des Iris

Dscn0182 001

Neuf adhérents ont répondu présent, le temps était de la partie mais les iris ont eu un peu froid et tous n'étaient pas au rendez-vous. Cependant nous avons pu visiter le jardin et notre hôte nous a expliqué et montrer le travail d'un obtenteur pour avoir une nouvelle variété de fleurs. Une sur mille environ sortira du jardin, elle sera distribuée à différents obtenteurs/collectionneurs sur les cinq continents avant d'être proposée à la vente. Il faut en moyenne 5 ans entre l'hybridation manuelle et la première fleur.

 

      Dscn0188 001   Dscn0187 001

 

 

     Dscn0190 001    Dscn0189 001

                                    

Conférence sur le dahlia "Etoile Digoinaise"

Le jeudi 10 janvier « Les Jardiniers du Charolais brionnais Val de Loire » organisait une conférence sur le Dahlia « Etoile Dijoinaise» salle des Capucines à Neuzy Digoin.

Dscn0154 001

. Pour ce faire l'association avait invité Mme. Marinette COIRREAUD Secrétaire des Amis du Dardon pour animer la conférence en présence : de M. et Mme Thillet Martin Jacqueline arrière petite fille de M. Martin détentrice de 5 variétés d'Etoile, M. et Mme François Colombet de Dompierre-sur-Besbre, de la famille du premier découvreur de cette fleur  et  M Yoann BEAUMONT Président de la Société francaise du dahlia.     

Une centaine de personnes étaient présentes pour connaître l'histoire du dahlia nommé «Etoile Digoinaise» créé en 1920 par un horticulteur Digoinais M. Louis Marie Martin.

1 conference du 11 janvier 2019    2 conference du 11 janvier 2019

 

 

Dscn0157 001

 

La particularité de ce ce dahlia est qu'il est constitué par 8 ligules en forme de corne de bélier, disposées, en étoile, dont la particularité est d'être bizarrement contournée, le revers étant toujours d'un coloris différent de la face supérieure.

La couleur blanche est très très rare, il n'a été vu que 3 références blanches dans les catalogues ! les couleurs principales sont des rouges dans toutes les déclinaisons du pourpre, cramoisi, rose tendre, grenat, vieux rose... ou jaune, saumon, jaune citron, jaune canari...

 

Etoile dardon

 

Pour ne pas perdre cette variété elle a été réinscrite au catalogue national et plusieurs exemplaires ont été envoyés en conservation au Parc de la Tête d'Or à Lyon et au parc floral de Paris.

Lors de cette conférence du 10 janvier, Jacqueline a remis à M. Beaumont des tubercules afin qu'ils soient ajoutés au Conservatoire du Dahlia français. Elle en a également envoyés cet automne 2018 au Parc floral de Paris et le Jardin Remarquable de Giverny en aura ce printemps 2019.

Le dahlia "Etoile Digoinaise" connu un très vif succès, ils firent le tour du monde  parait-il grâce aux toiles de Claude Monet qui aimait les peindre. 

Commentaires de Mme COIRREAUD : "Il faut se montrer prudent quant aux affirmations vues sur certains sites et la légende qui entoure Claude Monet et sa possession d'Etoile... Avec Rémy Lecoutre, chef jardinier de la Fondation Claude Monet, nous essayons de retrouver le ou les tableaux où Monet aurait peint cette fleur, si vous avez un Monet chez vous, regardez bien !!!"

Cet été, avec d'autres personnes intéressées par cette aventure, nous ferons un recensement chez les personnes se disant propriétaires d'Etoile Digoinaise, nous les photographierons et les comparerons, avec l'espoir d'en trouver de nouvelles avec des coloris différents, en effet, M. Martin a produit plus de 359 nouveautés entre 1920 et 1935 (catalogue de 1935).

 Aujourd'hui, sous le nom de Honka, une variété canadienne arrivée vers 1989, nous trouvons des fleurs avec de grandes similitudes. Avec l'aide de M. Beaumont, président de la Sté française du Dahlia, du Parc floral de Paris, de la Fondation Claude Monet, nous allons essayer de démêler le vrai du faux, vaste porgramme... 

Les adhérents de l'association des Jardiniers du Charolais-Brionnais Val de Loire sont invités à me signaler si ils sont détenteurs de certaines Etoile Digoinaise, ce serait formidable de les retrouver, pour l'instant je vois surtout beaucoup de rouges avec des ligules plus ou moins larges, des jaunes orangé, des mordorées, peu de blanches... mais des fois les différences sont très faibles... (les pétales doivent avoir la forme de corne de bélier).

 

 Revue horticole1922 etoile digoinaiseRevue horticole1922 etoile digoinaise (777.27 Ko)

 

  

       Etoiles digoinaises 015 001         3 vu dans revue rustica de 1934 001

            Catalogue 1931 005                 Catalogue 1931 004   

          Catalogue 1931 003       Publicite l martin 002 2

 

                                                   Telechargement 001

 

Le Président des jardiniers du Charolais Brionnais Val de Loire René PICCINI se dit ravi de la réussite de la conférence, et félicite Mme COIRREAUD et M. BEAUMONT pour l'animation de la conférence, ainsi que M. et .Mme Thillet Martin Jacqueline arrière petite fille de M. Martin et  M. et Mme François Colombet.

Si vous pensez posséder des "Etoiles Digoinaises prendre contact avec notre Association, nous assurerons la liaison avec Mme COIRREAUD. 

Compte rendu Assemblée Générale Ordinaire du 21 février 2019

 

L'Assemblée Générale Ordinaire des"Jardiniers du Charolais Brionnais Val de Loire" s'est déroulée le samedi matin 21 février 2019  saille du Baillage à Charolles. 35 adhérents étaient présents.  Des changements au sein du Conseil d'Administration vont être effectués le Trésorier Jean-Marc LAPRAY et Jean-Yves TORTET ne désirant pas se représenter.

 

 

Img 7908 001           LE MOT DU PRESIDENT

 

2018 aura été une année difficile. Beaucoup de pluie est tombée avant que le soleil, la chaleur et la sécheresse ne sévissent jusque tard dans la saison. Certaines récoltes en ont pâti, d’autres en ont profité et nous ont donné des fruits aussi exquis que nombreux.

Les experts nous disent qu’il faudra s’y faire, le changement climatique est en route…..

Arrive donc le moment où «jardiner autrement» n’est plus l’affaire de quelques illuminés mais bien celui de la grande majorité des jardiniers. Des modes comme le paillage et son cortège d’actions préalables (désherbage, binage ou griffage entre autres) sont maintenant bien ancrées dans nos têtes et font logiquement partie des gestes indispensables du jardinier sur sa parcelle. Cela permet non seulement la conservation d’un certain taux d’humidité dans le sol mais aussi de le nourrir et de limiter la pousse de plantes indésirables dans nos plates-bandes. Et surtout, de s’affranchir de produits phytosanitaires de synthèse (les fameux pesticides issus de la chimie dont les jardiniers sont en général si friands). Invitez plus de fleurs et d’aromatiques dans vos potagers, elles les embelliront et attireront les précieux auxiliaires qui viendront à bout des ennemis sans que vous ayez recours à une armada de produits chimiques désormais interdits par la loi depuis le 01 janvier 2019. Jardiner au naturel devient donc une OBLIGATION.

L’activité en 2018 a été beaucoup moins fournie que les années précédentes. Les commandes groupées, les échanges de plans au printemps et en automne ne rencontrent pas à mon gout le succès qu’elles mériteraient largement. Ce sont pourtant là des moyens de faire quelques économies substantielles, de nous rencontrer et mieux nous connaitre, d’échanger et de discuter de façon tout à fait conviviale. C’est aussi ça le but de l’association, Votre association!

Les foires de Digoin et de Charolles ont montré l’intérêt du public pour notre démarche, notre discours et nos actions en faveur d’un jardin plus naturel, plus responsable pour nous même et pour l’environnement. La solidarité est toujours de mise pour les jardins solidaires à travers le travail de certains de nos adhérents et le soutien financier de l’association.

L’Association des Jardiniers du Charolais-Brionnais-Val de Loire est votre association. N’hésitez pas à nous faire part de vos idées, de vos critiques, c’est comme cela que nous grandirons. L’objectif de 100 adhérents en 2020 n’est pas utopique. Faites de la pub, faites vous connaitre, faites nous connaitre!

«Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec on atterrit dans les étoiles » (O. Wilde)

 

PROJETS 2019

ACTIONS HABITUELLES

Commande groupées de graines, plants et articles de jardinage chez TEOL/GAMM VERT Charolles.

Commande groupée de cuves pour le stockage de l’eau de pluie.

Initiation à la taille des arbres fruitiers à Charolles.

Echange de plants au printemps (mai) et en automne (octobre/novembre).

Journée de convivialité.

Participation aux foires de Digoin et de Charolles

PROJETS

Atelier animation/information sur l’eau en général, sa qualité, sa gestion, en liaison avec le CPIE de Bourgogne et l’Agence de Bassin Loire-Bretagne.

En mai :- Visite du jardin des Iris à Saligny sur Roudon, environ 25 km de Digoin.

- Visite d’un jardin conservatoire de Pivoines à Trezelles, près de Lapalisse.

- Visite du jardin de l’adhérent qui accueillera l’échange de plants.

Participation à l’action « Bienvenue dans mon jardin au naturel » avec le CPIE de Bourgogne.

Visite d’un jardin bio chez un professionnel.

Visite d’un jardin remarquable (potager, verger, agrément).

Mise en place d’une bourse d’échange entre adhérents à travers le site internet.

 

Séance de taille des arbres fruitiers au verger conservatoire de la ville de Charolles.

 Le samedi après-midi 4 mars notre association en collaboration avec le service des espaces verts de Charolles a organisé une séance de taille des arbres fruitiers au verger conservatoire.

Dscn0118

 

           Cette séance d'initiation a été animée par Gilbert CHERRIER adhérent et passionné des arbres...Elle a regroupé une trentaine de jardiniers dont la moitié d'adhérents, la ville de Charolles était représentée par M. le Maire Pierre BERTHIER et M. FRIZOT Responsable des Espaces Verts.

          Sur le plan technique, cette taille a été réalisée sur des arbres de demi-tige avec les espèces suivantes : pommiers, poiriers, pruniers et cerisiers plantées début 2007. Variétés anciennes

Dscn0122

          L'objectif de cette taille est de préparer la structure de l'arbre en gardant des branches charpentières (3 à 5) réparties sur 360 ° autour de l'arbre.

          Cette initiative a permis au participants de poser de nombreuses questions et de s'informer sur les actions conduites par notre association;

 

Dscn0120 1

 

 

Cueillette de plantes sauvages comestibles

  Le mercredi après-midi 4 avril une douzaine d'adhérents s'étaient donnés rendez-vous sur la commune de Nochize aux environs du Moulin de Vaux, afin de participer à la cueillette de plantes sauvages comestibles.

 

Couverture

 

       

          Sous la conduite et les explications de Gilbert CHERRIER, les participants ont appris a reconnaître diverses plantes pouvant servir à la confection de salades ou de potages, entre autre Pulmonaire pulmonaria officinalis, Lierre terrestre glechoma hederacea, Lamier pourpre lamium pupurea, Mouron blanc ou mouron des oiseaux stellaria media, Plantain lancéolé plantago lanceolata, Ail des ours allium ursinum etc …..

          Le ciel s'étant montré clément ce fut une belle sortie printanière sur un chemin ancien au cœur du Brionnais.

 

Img 7069 001

Cliquez sur la photo pour visionner l'album

ATELIER "FAIRE SES GRAINES"

Img 6288Img 6289

 

le jeudi 9 mars 2017, un atelier consacré à “faire ses graines“ était organisé par notre association, salle du Baillage à Charolles.

Les 21 adhérents présents ont pu profiter des explications et conseils prodigués par Claudette GRANGER et Jean-Paul AUBLANC animateurs de cette activité. Les thèmes suivants ont été abordés :

  • pourquoi faire ses graines

  • quelles semences pour commencer 

  • élection des porte-gaines 

  • la graine 

  • la pollinisation 

Il va s'en dire que d'autres ateliers consacrés à ce sujet très important est complexe, seront programmés dans les mois à venir.

Un document explicatif, technique et pédagogique sera transmis aux adhérents par courriel. (Une bonne raison d'adhérer!)  

Img 6292

 

les méthodes alternatives au désherbage chimique utilisées par la ville de Paray-le-Monial

Le mercredi 4 mai 2016, le service cadre de Vie de Paray le Monial, conviait notre Association à une réunion d'information concernant les méthodes alternatives au désherbage chimique utilisées par ce département en faveur du respect de l'environnement.

Une vingtaine de personnes étaient reçue par Mme. Martine COLLIN Responsable du Cadre de vie de Paray-le-Monial et M. Bertrand CARRE Responsable aux espaces verts.

Vu le nombre des personnes présentes, deux ateliers étaient organisés, l'un présidé par Mme. COLLIN, concernant la partie législative, le second présidé par M. CARRE concernant la partie technique.

Atelier 1

 

Img 5392

Mme. Martine COLLIN, a fait le point sur la partie administrative et réglementaire concernant l'interdiction des pesticides dans les espaces verts en 2017 et les jardins en 2019. Soulignant que L'interdiction de vente des pesticides aux particuliers était avancée de 2022 à 2019, le Sénat a voté le 10 juillet un amendement au projet de loi sur la transition énergétique qui fixe au 1erjanvier 2019 la date à laquelle la vente des pesticides sera interdite aux particuliers.

Puis elle mis en garde l'assistance sur les dangers d'utilisation des produits en circulation sur le marché en particulier:

  • faire attention aux réactions chimiques entre 2 produits

  • un engrais mal stocké peut se transformer en désherbant

  • utiliser un masque à cartouche,à ranger dans un récipient hermétique

  • qu'un dé à coudre de glyphosate pollue l'eau consommée par une famille

 

L'oratrice expliquait ensuite la politique mis en oeuvre par la Ville de Paray-le-Monial concernant les méthodes alternatives au désherbage chimique, soulignant que le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent,sans compromettre ceux du futur. Elle communiquait l'adresse d'un site internet

http://e-phy.agriculture.gouv.fr/ sur lequel on trouve une fiche par produit en circulation sur le marché; quelques conseils.

Les pesticides interdits dans les espaces verts en 2017 et les jardins en 2019Les pesticides interdits dans les espaces verts en 2017 et les jardins en 2019 (27.57 Ko)

 

 

 

 

Atelier 2

Img 5397

 

M.Bertrand CARRE organisait la visite du site montrant et expliquant l'utilisation des diverses machines permettant un désherbage sans utiliser de produits chimiques.Outils pour biner,couper l'herbe et entretenir les massifs de la ville, certains étant fabriqués « maison », différentes tondeuses et également d'une machine permettant de couper l'herbe dans les parties caillouteuse

 

Img 5414 001        Img 5412

 

 

Poursuivant la visite, l'assistance a été étonnée de l'étalage à même le sol des bulbes de tulipes et jacinthes, M. CARRE expliquant que cela favorise la réserve en nourriture des bulbes qui,une fois séchés seront replantés dans de nouveaux massifs,en couleurs mélangées.

Poursuivant le conférencier expliquait preuves à l'appui que tous les déchets végétaux produits lors de la taille et autres travaux d'entretien sont broyés et compostés,ils servent au paillage et à la fumure des massifs;de la paille est aussi utilisée.

Le parcours se terminait par regard autour de rûchers gérés par M. FAVOT.

 

Img 5405

 

Puis la découverte de la serre ou sont cultivées dans des cubes les plantes qui serviront notamment au fleurissement des ponts.

Img 5410

 

Mme. COLLIN et M. CARRE concluaient leur exposé par le fait qu'il ne faut pas avoir peur de l'herbe dans nos cours et allées; il faut lui redonner des espaces,ce qui favorisera la biodiversité du végétal & de l'être vivant,animal et insectes.

Il nous faut changer nos habitudes: moins de produits phytos,respecter le milieu naturel ,pour moins de maladie et un meilleur équilibre.

 

Album photo

 

Ajouter un commentaire

 
×